Le remarketing : tout ce que vous devez savoir pour performer

Discutez avec un expert en marketing numérique

remarketing sur les canaux numériques

Vous voulez que votre produit soit le premier que le consommateur va considérer avant de faire un achat? Pensez au remarketing!

Le remarketing est l’action de présenter de la publicité à des personnes qui ont déjà visité votre site internet ou qui ont interagi avec votre marque sur différents canaux. 

Lorsqu’un utilisateur sera prêt à passer à l’action, il y a fort à parier que ce sera votre produit qui lui viendra en tête au lieu de celui de vos compétiteurs.

 

Pourquoi le remarketing est-il important?

Le remarketing constitue souvent la première stratégie que l’on privilégie en marketing numérique. Pourquoi? Parce que les personnes ciblées connaissent déjà notre marque et qu’on sait tous qu’il est beaucoup plus facile de vendre à quelqu’un qu’on connait plutôt qu’à un parfait inconnu. 

Selon Big Commerce, les taux de conversion moyens d’un site e-commerce sont environ de 1 à 2 %. Avec le remarketing, on vient recibler tous les gens qui n’ont pas acheté et on essaie de les convaincre de passer à l’action.


Par exemple, peut-être que certains visiteurs de votre site web ont mis un item dans leur panier sans toutefois compléter leur achat. Avec le remarketing, on arrive à soumettre à nouveau ce même produit à ces personnes. Une autre stratégie consiste à suggérer des produits complémentaires à une personne qui a déjà acheté un item en particulier. 

D’autres visiteurs veulent, quant à eux, magasiner en ligne avant de faire un choix. Une fois qu’ils sont allés sur votre site, vous pouvez faire du remarketing pour qu’ils se souviennent de votre marque. Il peut également être pertinent de diffuser des photos de vos principales réalisations avec des témoignages de vos clients, ce qui diminuera les freins à l’achat. Bref, le remarketing représente une excellente façon d’augmenter la notoriété et la confiance envers votre marque.

De plus, le remarketing vous permet de décliner vos campagnes sur plus d’un canal. En déterminant où vos consommateurs naviguent, vous parviendrez à leur offrir des publicités appropriées à leurs besoins. Vos prospects vous percevront alors comme un leader de votre industrie, car c’est votre marque qu’ils verront sur le web. 

Le remarketing cible des personnes qui ont plus de chances d’avoir besoin de vos produits ou services. Les plateformes, comme Google et Facebook, récoltent des données sur chaque utilisateur et elles sont en mesure d’identifier ce dont vous avez besoin. En fait, vous ne voulez même pas savoir tout ce qu’elles connaissent sur vous!

 

 

 

Le remarketing, comment ça fonctionne?

Il existe plusieurs manières de faire du remarketing. La plus connue et la plus populaire est de recibler les personnes qui ont visité votre site internet. Voici un graphique qui décrit brièvement le fonctionnement du remarketing :Comment le remarketing fonctionne

Source : https://www.bluecorona.com/blog/how-remarketing-works/

Pour être en mesure d’appliquer cette tactique, il suffit d’intégrer un petit bout de code à votre site. Concrètement, ce bout de code ajoutera un cookie sur le navigateur de chaque nouveau visiteur pour être en mesure de le suivre partout sur le web.

Pour Google, ce bout de code s’appelle un tag ou une balise. Dans le cas de Facebook, c’est un pixel. L’installation du code est relativement simple, dépendamment de vos connaissances techniques et de votre gestionnaire de contenu. Dans le doute, demandez à votre programmeur de l’installer pour vous. 

Il y a aussi d’autres façons de faire du reciblage comme :

 

  • Importer votre liste de contacts
  • Recibler ceux qui ont visité votre profil de média social
  • Recibler les personnes ayant interagi avec vos publications sur les médias sociaux

 

Ces méthodes seront abordées plus loin dans l’article. 

 

Sur quelles plateformes puis-je faire du remarketing?

Facebook, Instagram, Google et ses partenaires, YouTube (qui appartient à Google), Amazon, LinkedIn, Spotify, Pinterest, Twitter, Snapchat : vous l’aurez deviné, on peut faire du remarketing presque partout! En fait, il est possible d’avoir des annonces sur des sites web, des réseaux sociaux et même des applications. Voilà pourquoi il est nécessaire de savoir sur quelles plateformes se trouve votre audience. 

Dans cet article, nous avons choisi de vous expliquer comment fonctionne le reciblage sur Facebook et Google, car il s’agit des plateformes les plus populaires.

Remarketing sur Facebook

Selon Statistica, en 2020, il y avait plus de 25 millions d’utilisateurs sur Facebook au Canada, ce qui totalise 64 % de la population. En d’autres mots, il y a de fortes chances que la majorité de vos prospects soit active sur cette plateforme!

Sans compter que Facebook est propriétaire d’Instagram, d’où la gestion commune des publicités pour ces deux plateformes. Instagram se veut d’ailleurs une plateforme très profitable pour rejoindre une audience plus jeune. 

Pour être en mesure de recibler votre audience sur Facebook (et Instagram), il faut d’abord installer votre pixel. Vous pourrez ensuite cibler tous les visiteurs de votre site, ainsi que votre audience sur Facebook. Vos options sont pratiquement infinies, mais voici les audiences les plus populaires :

  • Tous les visiteurs du site
  • Les visiteurs ayant visité une page précise
  • Exclusion des visiteurs qui ont acheté 
  • Les utilisateurs qui ont interagi avec une publication

Il est même possible de créer vos propres audiences en fonction des actions que vous souhaitez, mais vous aurez besoin de connaissances techniques un peu plus poussées.

Une autre option est de faire des publicités dynamiques qui vont présenter spécifiquement des produits déjà consultés préalablement. Cette stratégie est très puissante, car il est évident que l’internaute a un intérêt marqué pour votre produit.

Il est aussi possible d’importer une liste de contacts sur Facebook pour ensuite leur présenter des messages personnalisés. Une excellente stratégie, puisque vous savez précisément où se situent vos prospects dans votre funnel de vente. 

Finalement, le remarketing sur Facebook peut se faire en fonction de l’activité sur une application. Je sais que la majorité d’entre vous ne travaille pas pour une compagnie qui possède une application, mais si c’est le cas, c’est faisable. 

 

Remarketing sur Google

Google est actuellement la plateforme sur laquelle on rejoint le plus grand nombre d’internautes. En comptant Google et ses partenaires, vos publicités pourront être affichées à plus de 90 % des internautes. 

Google offre plusieurs façons de faire du remarketing sur sa plateforme. 

 

Google Display

La première méthode est le remarketing sur le réseau Display (les annonces lorsque vous naviguez sur internet). Par exemple, si vous lisez un article de blogue, vous remarquerez probablement des publicités à travers votre lecture. Ce graphique peut vous aider à mieux comprendre :

Annonces Google Display

Source : https://roiminds.com/wp-content/uploads/2020/10/GOOGLE-DISPLAY-ADS.png 

Les annonces standards vous permettent d’élaborer des visuels et de les montrer aux personnes qui ont déjà visité votre site. Avec cette stratégie, vous avez le contrôle sur vos visuels et vos messages.

Il est aussi possible de faire du remarketing dynamique en liant un flux de produits préalablement créé dans le Google Merchant Center. Cette méthode plus poussée recible les utilisateurs ayant regardé un ou des produits spécifiques en leur remontrant ledit produit.

Il est à noter que la liste de remarketing doit inclure au moins 100 utilisateurs ou visiteurs actifs au cours des 30 derniers jours. Pour créer une audience remarketing, vous devez avoir, au préalable, bâti une audience dans votre Google Analytics et celle-ci doit être importée dans votre Google Ads pour être effective. Google peut créer des audiences automatiquement une fois que les données recueillies sont jugées significatives.

 

Réseau de recherche

La deuxième méthode consiste à faire du remarketing sur le réseau de recherche. Lorsque vous faites une recherche sur Google, vous noterez qu’il y a souvent trois annonces payantes en haut de la page et deux en bas. L’image suivante illustre comment les annonces sont affichées :

SEM : Annonces sur le réseau de recherche

Source : https://trlsolutions.ca/wp-content/uploads/2020/02/google_search_ads.png 

Vous avez la possibilité de concevoir des campagnes et d’ajuster votre mise selon les actions de l’internaute. Vous pouvez entre autres dire que vous êtes prêt à payer 25 % de plus pour un internaute qui est déjà allé sur votre site avant sa recherche. Aussi, vous pouvez décider de miser sur des mots-clés plus généraux si la personne a déjà visité votre site, car vous savez qu’elle a de l’intérêt. 

Sur le réseau de recherche, la liste de remarketing doit inclure au moins 1 000 utilisateurs ou visiteurs actifs au cours des 30 derniers jours. Celle-ci doit également être importée à partir de votre compte Google Analytics.

 

YouTube
La troisième méthode passe par YouTube, qui appartient à Google. D’où la possibilité de faire de la pub sur cette plateforme à partir de Google Ads. Le principe est le même qu’avec Display et Search. Vous pouvez montrer de la publicité aux personnes qui ont interagi avec les vidéos de votre chaine ou encore importer une liste de contacts. 

Pour lancer une publicité sur YouTube, vous avez besoin d’un compte Google Ads et d’un compte YouTube. 

Pour YouTube, la liste de remarketing doit inclure au moins 1 000 utilisateurs ou visiteurs actifs au cours des 30 derniers jours.

 

Quelle est la meilleure stratégie?

Malheureusement, il n’existe pas de réponse absolue à cette question, mais on vous donne quelques principes de base employés chez Ursa. Bien évidemment, la stratégie optimale sera différente dépendamment du type de service offert.

La première question à se poser est : sur quels réseaux se trouve mon audience? Avoir une idée claire de qui est votre public cible est la première étape pour réussir en publicité. 

Une fois que vous savez à qui vous vous adressez, faites des tests pour déterminer quel réseau vous donne le meilleur retour sur votre investissement (ROI) et ajustez votre budget en conséquence. 

On vous recommande d’être le plus précis possible. Au lieu d’avoir une grande audience de remarketing, essayez plutôt de la diviser en plusieurs groupes avec des caractéristiques similaires, puis adaptez votre message à chaque groupe. Vous n’allez pas vendre de la même manière à un jeune homme de 25 ans qu’à vos grands-parents! Plus vos messages sont personnalisés selon votre audience, meilleur devrait être votre ROI. Derrière chaque campagne publicitaire, vous devez avoir un but bien défini. Désirez-vous vendre un produit en particulier, accroitre votre notoriété, diminuer les freins à l’achat, vendre davantage à vos clients actuels ou augmenter votre audience sur Facebook? Votre stratégie sera différente en fonction de votre objectif. Dans tous les cas, il est bien important de toujours avoir un appel à l’action (call to action) dans chaque publicité.

Mais ce n’est pas tout! Saviez-vous que vos publicités peuvent tirer profit du moment de la journée ou de la température pour améliorer vos résultats? Par exemple, si vous faites de la publicité pour un restaurant, il y a de fortes chances que vos prospects soient plus attentifs avant d’avoir mangé. Il serait donc plus logique de faire de la publicité pour une pizza vers 17 heures qu’à 8 heures le matin. 

On pourrait passer toute la journée à vous donner des stratégies, mais l’essentiel c’est de se mettre à la place de votre clientèle cible et de trouver le meilleur moyen pour capter son attention.

 

Jusqu’où peut-on aller avec le remarketing?

Vous l’avez compris : les possibilités sont presque infinies! Même s’il y a actuellement des restrictions par rapport à la taille minimale de votre audience et sur certaines caractéristiques, il est possible d’être très précis. 

Cela dit, la réglementation change quasiment chaque jour, alors il est primordial de rester informé. Les gens sont de plus en plus conscients de tous les renseignements personnels recueillis par les géants du web. Ils cherchent à préserver leur vie privée. 

D’ailleurs, plusieurs produits, comme la nouvelle mise à jour IOS14 d’Apple, comportent des fonctions pour limiter la récolte d’informations. Google a également annoncé l’élimination des cookies indirects (Thirds-Party Cookies) d’ici 2023. Il va aussi réduire la durée de vie des cookies clients (First-Party Cookies) à 7 jours.

L’utilisation des données récoltées sur vos clients devient alors fondamentale si vous désirez continuer à faire du remarketing et à envoyer les bons messages au bon moment dans leur parcours.