La découvrabilité, c’est quoi?

Discutez avec un expert en marketing numérique

Qu'est-ce que la découvrabilité

Votre produit ou votre service est le trésor le mieux caché sur la planète. Votre nouveau site web met à profit les toutes dernières technologies disponibles, mais votre entreprise obtient des résultats décevants concernant les ventes?  Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul!

La découvrabilité est la solution pour faire connaître l’existence de votre offre auprès de votre clientèle cible. En augmentant votre indice de découvrabilité, il y a fort à parier que vous verrez vos ventes progresser et votre offre rayonner davantage dans l’univers du numérique.

L’origine de la découvrabilité

Si vous ignoriez ce que c’est la découvrabilité, ne vous en faites pas, c’est très nouveau — le mot est apparu en 2016 dans Le grand dictionnaire terminologique de l’OQLF. 

L’Office québécois de la langue française (OQLF) définit la découvrabilité en ces mots :

« Potentiel pour un contenu, un produit ou un service de capter l’attention d’un internaute de manière à lui faire découvrir des contenus autres. » 

En anglais, le mot discoverability remonte à 150 ans. C’était alors un concept de droit plutôt pointu. La discoverability a pris son sens moderne il y a dix ans, alors que se développaient des techniques de référencement web.

Ursa Marketing complète cette définition en ajoutant la notion de l’internaute dont vous souhaitez capter l’attention. Votre offre doit atteindre le meilleur indice de découvrabilité auprès de la clientèle visée. Elle doit croiser le chemin de ces internautes recherchant votre produit ou votre service. Une bonne découvrabilité est le résultat d’une stratégie bien orchestrée pour planifier et organiser cette rencontre ultime entre votre offre et votre client potentiel.  

Maintenant que vous savez ce qu’est la découvrabilité, vous devez tout mettre en œuvre pour maximiser la découvrabilité de votre offre.  C’est là que repose la réussite de vos ventes. Votre découvrabilité est en quelque sorte votre ligne de vie. D’un côté, votre site web et son contenu doivent être structurés, afin de travailler en harmonie avec les moteurs de recherche. De l’autre, vous devez identifier quels sont les moyens utilisés par votre clientèle cible pour vous rechercher. Saisir tous ces inconnus simplifie l’équation permettant d’optimiser assurément votre découvrabilité et votre succès. 

 

L’indice de découvrabilité

Plus l’information qui décrit le contenu est détaillée et riche, plus grand est le potentiel de celui-ci d’être lié à d’autres contenus et, donc, d’être découvert. Documenter (ou indexer) un contenu, tout comme faire du référencement de pages web, c’est normaliser et organiser la  représentation de celui-ci. C’est, effectivement, contribuer à l’amélioration continue des applications et des algorithmes des moteurs de recherche. Mais il s’agit également d’une étape nécessaire pour apprendre à vous servir de vos données. Le tout pour développer, par la suite, vos propres outils de découverte, de recommandation et de reconnaissance de ceux qui ont participé à la création et à la production de votre offre.Améliorer sa découvrabilité sur Google

 

 

« Ceux qui contrôlent les moteurs de recherche sont devenus des fournisseurs de contenu, et ils s’avantagent eux-mêmes à travers des algorithmes secrets dont on ne sait rien. »

  • Destiny Tchéhouali, président de la Société Internet Québec (ISOC Québec)

 

En d’autres termes, un moteur de recherche comme Google fixe l’indice de découvrabilité en fonction de nombreux paramètres dont certains restent encore secrets de nos jours. Par contre, le contenu et la structure d’un site internet sont deux éléments majeurs agissant favorablement sur l’indice de découvrabilité. 

L’un des défis consiste alors à permettre aux contenus d’être référencés et suggérés aux internautes. Les grandes plateformes de l’internet sont devenues incontournables dans la diffusion des contenus. Ceci leur confère un rôle et une responsabilité accrus dans la mise en avant de la commercialisation de vos produits et de vos services. Le but est d’établir un indice de découvrabilité pour savoir quels types de contenus sont demandés, où et par qui. 

Augmenter votre indice de découvrabilité s’apparente à une chasse au trésor s’alignant sur les algorithmes de recherche. Le gagnant est celui qui aura tôt fait de trouver le trésor en appliquant les meilleures stratégies pour faire connaître son contenu à l’endroit où son audience cible se situe.

Comment améliorer sa découvrabilité

Les techniques classiques de promotion et de marketing ne sont plus aussi efficaces. Les journaux format papier disparaissent et les habitudes de consommation évoluent avec l’accessibilité grandissante des plateformes numériques. Entrepreneurs et stratèges en marketing numérique doivent se rencontrer pour trouver de nouvelles stratégies de distribution et améliorer la découvrabilité pour les consommateurs.

Analyser les données pour améliorer la découvrabilitéLes données sont profitables seulement si elles servent à avoir une meilleure compréhension du client. Au-delà des données, il faut rester sensible, humaniste, authentique et respectueux. Pour améliorer sa découvrabilité, il faut d’abord découvrir ses consommateurs, leurs habitudes, leurs choix et leurs préférences et, surtout, ce qui les motive. On doit être digne de la confiance qui nous est portée. À ce titre, l’intelligence artificielle (IA) est simplement un outil additionnel dans notre quête de bâtir des relations plus authentiques.

La mesure est au cœur de la découvrabilité. Il faut essayer, se tromper, puis réessayer encore. Si on ne se trompe pas, c’est qu’on n’essaie pas assez fort! Le truc, c’est de faire des paris intelligents et bien encadrés. On apprend et on devient meilleur.  La mesure (les données) est primordiale pour atteindre le sommet et les faits sont essentiels.

Le défi est de mettre en valeur les contenus en ligne pour qu’ils soient repérés et recommandés par les moteurs de recherche auprès d’auditoires potentiels. C’est en créant des données et des métadonnées adéquates reliées entre elles par différentes sources que votre offre peut être découverte. Bien que certains algorithmes de recherche demeurent un peu mystérieux, quelques plateformes fournissent désormais des instructions et des outils pour encourager la production de données structurées. 

Il est également possible de produire des métadonnées pour décrire un contenu qui est présent dans une page web sans connaître le modèle de métadonnées. Certains outils indiquent les informations qui devraient apparaître dans la page de présentation d’un contenu. De trop nombreuses pages web ne contiennent pas le minimum d’informations qui permettrait aux moteurs de recherche de les lier à d’autres informations dans le web.

À l’ère du Big Data, il est possible d’améliorer la compréhension du fonctionnement des algorithmes numériques. On peut aussi mesurer leurs effets prescriptifs sur la présence et la visibilité de différents types de produits ou de contenus, à partir d’opérations de fouille et d’extraction de données sur les catalogues des nouvelles plateformes de diffusion.

 

La découvrabilité change avec les habitudes

Analyse des données

La découvrabilité est un voyage sans fin. Alors qu’un indice de découvrabilité intéressant est enfin atteint, de nouvelles plateformes de diffusion et des tendances s’installent. Votre consommateur adopte de nouvelles habitudes et, progressivement, votre offre ne croise plus son chemin. Cette donnée doit être recueillie et analysée. Une stratégie pour garder cet indice de découvrabilité, si chèrement acquis, doit être élaborée pour conserver votre longueur d’avance. Nous vous conseillons donc de suivre de très près vos indicateurs de performance et d’ajuster votre stratégie en conséquence des habitudes de consommation de vos utilisateurs.